NormInfo

tutoriels

Publication

Qualité de l'air ambiant - Méthode normalisée pour le mesurage de la concentration de benzène - Partie 5 : prélèvement par diffusion suivi d'une désorption au solvant et d'une chromatographie gazeuse

NF EN 14662-5

Suivie par la Commission : Qualité de l'air - atmosphères ambiantes Origine des travaux : Européenne
Votre contact : Caroline LHUILLERY Motif : Nouveau document

Résumé :

La présente partie de l'EN 14662 est conforme à la méthodologie générique sélectionnée comme base pour la Méthode de référence de l'Union européenne de détermination du benzène dans l'air ambiant, en vue de la comparaison des résultats de mesurage avec des valeurs limites pour une période de référence d'un an. La présente partie de l'EN 14662 fournit des lignes directrices portant sur le prélèvement et l'analyse du benzène dans l'air par prélèvement par diffusion, suivi d'une désorption au solvant et d'une chromatographie en phase gazeuse sur colonne capillaire. La présente partie de l'EN 14662 s'applique au mesurage du benzène présent dans un air généralement prélevé sur une période de plusieurs jours ou de plusieurs semaines, pour une concentration comprise entre 0,5 mg/m3 et 50 mg/m3 environ. Un grand nombre de dispositifs sont recommandés pour le prélèvement du benzène, chaque dispositif ayant un domaine d'applicabilité différent, particulièrement en ce qui concerne la période d'exposition maximale. La limite supérieure de la gamme utile est établie en fonction de la capacité d'adsorption du charbon actif, de la dilution de la solution analysée, de la gamme linéaire dynamique de la colonne et du détecteur du chromatographe en phase gazeuse et de la capacité de division de l'échantillon (SPLIT) des instruments d'analyse utilisés La limite inférieure de la gamme utile dépend du niveau de bruit du détecteur et des niveaux de blanc en benzène et/ou de la présence d' artéfacts d'interférence sur les dispositifs de prélèvement ou dans le disulfure de carbone. Il est possible de remplacer le charbon actif par d'autres adsorbants sous réserve que l'équivalence des caractéristiques de performance de la procédure soit démontrée. Il est possible de remplacer le disulfure de carbone par d'autres solvants de désorption sous réserve que l'équivalence des caractéristiques de performance soit démontrée.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.