NormInfo

tutoriels

Examen systématique – EUR

Date de clôture : 14/07/2022

Produits alimentaires - Détermination de la teneur en toxines du groupe de la saxitoxine dans les coquillages - Méthode par CLHP avec dérivation pré-colonne et par oxydation au peroxyde ou au periodate

NF EN 14526

Suivie par la Commission : Méthodes d'analyse horizontales des produits alimentaires Origine des travaux : Européenne
    Motif : Révision de document

Résumé:

La présente Norme européenne spécifie une méthode [1] de détermination de la teneur en saxitoxine (STX) , décarbamoyle saxitoxine (dcSTX) , néosaxitoxine (NEO) , décarbamoyle néosaxitoxine (dcNEO) , gonyautoxines 1 et 4 (GTX1,4 ; somme des isomères) , gonyautoxines 2 et 3 (GTX2,3 ; somme des isomères) , gonyautoxine 5 (GTX5, également appelée B1) , gonyautoxine 6 (GTX6, également appelée B2) , décarbamoyle gonyautoxines 2 et 3 (dcGTX2,3 ; somme des isomères) , N-sulfocarbamoyle gonyautoxines 1 et 2 (C1,2 ; somme des isomères) et, sous réserve de la disponibilité de matériaux de référence certifiés, N-sulfocarbamoyle gonyautoxines 3 et 4 (C3,4 ; somme des isomères) dans les moules, les huîtres, les coquilles Saint-Jacques et les palourdes (crues) . L'expérience en laboratoire a montré que cette méthode peut également être appliquée à d'autres coquillages [2], [3] et produits cuits à base de coquillages. La méthode décrite a été validée dans le cadre d'une étude interlaboratoires [4], [5] et a également été vérifiée lors d'un essai de performance LRUE portant sur la toxicité globale des échantillons [6]. Les toxines non disponibles à l'occasion de la première étude interlaboratoires [4], [5], par exemple dcGTX2,3 et dcNEO, ont été validées lors de deux nouvelles études interlaboratoires [7], [8]. Les plus bas niveaux de concentration validés [4], [5], [8], sont exprimés en micron g de toxine (en tant que base libre) par kg de chair de coquillage, et en micron mol/kg de chair du coquillage. Ils sont indiqués dans le Tableau 1.

Voir plus Voir moins