NormInfo

tutoriels

Publication

Qualité de l'eau - Essai de toxicité pour l'évaluation de l'inhibition de la nitrification des micro-organismes des boues activées

NF EN ISO 9509

Suivie par la Commission : Ecotoxicologie Origine des travaux : Internationale
Votre contact : Sébastien LOUIS-ROSE Motif : Révision de document

Résumé :

La présente Norme Internationale spécifie une méthode d'évaluation de l'effet inhibiteur à court terme des eaux et des eaux résiduaires ou des substances d'essai sur les bactéries nitrifiantes des boues activées. L'effet inhibiteur est estimé sur une période d'exposition habituelle de 3 h, pouvant aller jusqu'à 24 h dans le cas de boues faiblement nitrifiantes. La méthode est applicable aux boues activées nitrifiantes provenant d'eaux usées d'origine domestique et de synthèse, ainsi qu'aux boues provenant d'eaux résiduaires industrielles, mélangées ou non avec des eaux résiduaires d'origine domestique. L'activité nitrifiante de la boue est vérifiée par des essais en présence et en l'absence d'un inhibiteur spécifique (par exemple N-allylthiourée). Si le taux de nitrification se situe à l'intérieur d'une plage qui convient pour l'essai, c'est-à-dire de 2 mg d'azote par gramme de matière en suspension et par heure à 6,5 milligrammes d'azote par gramme de matière en suspension et par heure, on peut utiliser la boue directement; si ce n'est pas le cas, des ajustements sont nécessaires. Cette méthode est applicable aux substances chimiques non volatiles, solubles dans l'eau ainsi qu'aux eaux résiduaires. Si des boues provenant de sources différentes réagissent différemment à une concentration donnée d'un inhibiteur, c'est principalement parce qu'il se produit une réaction entre l'inhibiteur et les constituants de la boue. Il en résulte une neutralisation partielle de l'effet toxique. En outre, puisque l'essai ne dure que quelques heures, il se peut que les effets inhibiteurs diminuent ou augmentent sur une période plus longue, par exemple, dans le cas des systèmes continus de boues activées.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.