NormInfo

tutoriels

Publication

Produits pétroliers - Détermination de la teneur en soufre des carburants pour automobiles - Spectrométrie de fluorescence de rayons X dispersive en longueur d'onde

NF EN ISO 20884

Suivie par la Commission : METHODES ANALYTIQUES Origine des travaux : Internationale
    Motif : Revision de norme

Résumé :

Le présent document spécifie une méthode d'essai par fluorescence de rayons X dispersive en longueur d'onde (WDXRF) pour le dosage du soufre dans les carburants liquides homogènes pour automobiles entre 5 mg/kg et 500 mg/kg et dont la teneur en oxygène est au maximum de 3,7 pour cent (m/m) . Cette gamme de produits comprend: - les carburants diesels (gazoles) contenant jusqu'à environ 30 pour cent (V/V) d'esters méthyliques d'acide gras (EMAG) , - les essences automobiles contenant jusqu'à environ 10 pour cent (V/V) d'éthanol, - les carburants synthétiques, comme les huiles végétales hydrotraitées (HVO) et les carburants liquides produits à partir de gaz (GTL) , dont les teneurs en soufre se trouvent dans le domaine 5 mg/kg à 45 mg/kg. Les produits ayant une teneur en oxygène supérieure à cette valeur présentent des effets de matrice significatifs, par exemple les EMAG purs utilisés comme biocarburants diesel. Ces EMAG purs peuvent néanmoins être analysés si les modes opératoires correspondants sont suivis (voir 5.3 et 8.1) . D'autres produits peuvent être analysés avec cette méthode d'essai, bien qu'il n'a pas été établi de données de fidélité pour des produits autres que ceux mentionnés dans le présent document. NOTE 1 Les teneurs en soufre supérieures à 500 mg/kg peuvent être déterminées après dilution. Néanmoins, les valeurs de fidélité n'ont pas été établies dans le cas d'échantillons dilués. NOTE 2 Pour les besoins du présent document, " pour cent (m/m) " et " pour cent (V/V) " sont utilisés pour désigner respectivement la fraction massique, w, et la fraction volumique, f, d'un produit.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.