NormInfo

tutoriels

Publication

Radioprotection - Critères minimaux pour la spectroscopie par résonance paramagnétique électronique (RPE) pour la dosimétrie rétrospective des rayonnements ionisants - Partie 1 : principes généraux

NF ISO 13304-1

Suivie par la Commission : Protection contre les rayonnements ionisants Origine des travaux : Internationale
    Motif : Revision de norme

Résumé :

Domaine d'application Le but principal du présent document est de fournir un ensemble de critères minimaux acceptables requis pour établir un mode opératoire pour la dosimétrie rétrospective par spectroscopie par résonance paramagnétique électronique et pour présenter les résultats dans un rapport. Son second objectif est de faciliter la comparaison des mesures associées à l'estimation de la dose absorbée de différents laboratoires. Le présent document couvre la détermination de la dose absorbée dans le matériau mesuré. Il ne couvre pas le calcul de la dose délivrée aux organes ou à l'organisme entier. Il ne concerne que les mesurages de dosimétrie effectués sur des échantillons biologiques et des échantillons inertes, et plus particulièrement: a) les mesurages de matériaux environnementaux inertes, tels que les verres, les polymères, les tissus pour vêtements, les saccharides, etc. généralement réalisés avec des fréquences micro-ondes dans la bande X (8 GHz à 12 GHz) ; b) les mesurages in vitro de prélèvement d'émail dentaire, placé dans un tube porte-échantillon, et mesuré en général en bande X, mais des fréquences micro-ondes plus élevées sont également considérées; c) les mesurages in vivo de dents, réalisés actuellement en bande L (1 GHz à 2 GHz) , mais des fréquences micro-ondes plus élevées sont également considérées; d) les mesurages in vitro de prélèvements d'ongles, effectués principalement en bande X, mais des fréquences micro-ondes plus élevées sont également considérées; e) les mesurages in vivo des ongles, effectués en bande X sur les ongles des doigts ou des orteils; f) les mesurages in vitro de tissus osseux, réalisés en général en bande X, mais des fréquences micro-ondes plus élevées sont également considérées. En ce qui concerne les échantillons biologiques, les mesurages in vitro sont effectués sur des échantillons prélevés sur une personne ou un animal et dans des conditions de laboratoire, tandis que les mesurages in vivo sont réalisés sans prélèvement d'échantillon et peuvent s'effectuer sur le terrain. NOTE La dose mentionnée dans le présent document est la dose absorbée de rayonnement ionisant dans les matériaux mesurés.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.