NormInfo

tutoriels

Publication

Qualité du sol - Méthodes de détection et de caractérisation des pollutions - Partie 2 : guide général pour l'utilisation de méthodes géophysiques en criblage de terrain

FD X31-611-2

Suivie par la Commission : Qualité des sols Origine des travaux : Française
    Motif : Nouveau document

Résumé :

Les méthodes géophysiques permettent de détecter des discontinuités physiques. Le présent document décrit les mesures géophysiques de surface permettant de fournir des informations sur la structure, le type et l'état du sous-sol sous forme de grandeurs de mesures définies physiquement, sans qu'il y ait intervention dans le sol. Seules les pollutions chimiques impliquant une discontinuité d'ordre physique pourront être mises en évidence. Dans tous les cas, les résultats devront ensuite être confirmés par des investigations complémentaires (en général, forages de calage et analyses de sol). Ces techniques trouvent tout particulièrement leur place dans la phase de diagnostic initial sur un site potentiellement pollué, après la recherche historique, pour : détecter des anomalies physiques (hétérogénéités naturelles ou artificielles résultant ou non de pollutions) permettant de localiser certaines sources potentielles (par exemple des fûts enterrés, etc.) ou de délimiter l'extension de certaines zones (par exemple, une ancienne décharge) ; mettre en évidence des anomalies chimiques comme une zone saline puis éventuellement suivre son évolution. À ce sujet, il convient de noter qu'une pollution chimique ne peut être détectée que si elle conduit à une discontinuité physique suffisante, supérieure aux variations naturelles ou artificielles d'origines différentes ; donner des indications ou confirmer le contexte géologique et hydrogéologique. Cette application n'est pas développée dans ce document. Ces investigations préliminaires peuvent aussi être utilisées en phase de diagnostic approfondi et éventuellement pour suivre l'évolution d'une pollution saline. Les méthodes géophysiques permettent une investigation détaillée du territoire, les résultats obtenus sont alors utiles pour interpôler les résultats d'autres investigations ponctuelles (forage par exemple).

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.