NormInfo

tutoriels

Publication

Vibrations et chocs mécaniques - Méthodes de mesurage et d'évaluation - Partie 2 : vibrations induites dans les équipements sensibles qui se trouvent sur ou à l'intérieur des structures

NF E90-020-2

Suivie par la Commission : Vibrations et chocs mécaniques Origine des travaux : Française
    Motif : Révision de document

Résumé :

Le présent document définit des méthodes de mesurage et de présentation de données relatives aux chocs et aux vibrations induites ou à induire sur les équipements sensibles (en fonctionnement ou à l'arrêt) qui sont installés en contact avec un bâtiment ou une structure. Les types de chocs et de vibrations pris en considération dans la présente norme sont ceux transmis par les sols, les tables, les murs, les plafonds ou le dispositif d'isolation à l'unité supportant. En l'absence de valeurs limites, les conditions vibratoires ambiantes mesurées aux points d'entrées des équipements sensibles peuvent servir de référence aux constructeurs, aux fabricants et aux utilisateurs d'équipements sensibles aux chocs et aux vibrations ainsi qu'aux entrepreneurs du bâtiment devant recevoir des équipements sensibles. Le présent document s'applique à tous les équipements sensibles c'est-à-dire tout système spécifié techniquement comme pouvant être perturbé par des vibrations exogènes, notamment : a) les systèmes informatiques fixes (y compris les périphériques) ; b) le matériel de communication ; c) les instruments fixes de laboratoire, tels que les microscopes électroniques, les machines de métrologie, les spectromètres de masse, les chromatographes, les lasers et les appareils à rayons X en général ; d) les instruments mécaniques de haute précision (outils), tels qu'un équipement pour la production microélectronique ; e) les instruments optiques de haute précision, les appareils de reproduction de photos et les systèmes à faisceaux électroniques ; f) les systèmes mécaniques dans les centres de régulation du trafic ferroviaire ; g) le matériel de sécurité (intrusion du feu) et l'équipement de contrôle d'accès. Les équipements sensibles peuvent avoir plusieurs seuils : en fonctionnement, à l'arrêt ou en mode "stockage". Il convient que le fabricant fournisse ces seuils. A défaut, ces seuils peuvent être définis et/ou précisés par un bureau d'étude ou l'utilisateur desdits équipements sensibles. Les types de chocs et de vibrations pris en considération dans le présent document peuvent être générés : a) par des sources extérieures (circulation ou activités de construction, travaux à l'explosif, travaux de battage, fonçage et compactage, ) ; la réponse aux vibrations dues aux bangs supersoniques et les excitations acoustiques sont également visées ; b) par des matériels utilisés à l'intérieur, tels que les presses mécaniques, matériel rotatif, de même que par des équipements lourds transportés ou utilisés à l'intérieur d'un bâtiment ; c) par des activités humaines liées à l'entretien ou à l'exploitation des équipements sensibles ; d) par des sources intérieures, par exemple des vibrations générées par les équipements sensibles eux-mêmes. Le domaine de fréquence représentatif est compris entre 0,5 Hz et 250 Hz. Les fréquences dominantes sont généralement inférieures à 100 Hz car elles représentent la réponse des éléments d'un bâtiment.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.