NormInfo

tutoriels

Publication

Enceinte de stockage à atmosphère contrôlée pour endoscopes thermosensibles traités

NF EN 16442

Suivie par la Commission : Stérilisation, désinfection et stérilisateurs Origine des travaux : Européenne
    Motif : Nouveau document

Résumé :

La présente Norme européenne définit les exigences de performance qui s'appliquent aux enceintes destinées au stockage, ou au stockage et au séchage d'endoscopes thermosensibles, après le traitement manuel ou automatique de ces derniers. Les enceintes de stockage sont destinées à fournir une atmosphère contrôlée pour le stockage d'un ou de plusieurs endoscopes (avec ou sans canaux) et, quand cela est nécessaire, pour leur séchage (en incluant leurs canaux). L'atmosphère contrôlée fournie par l'enceinte de stockage permet de prévenir toute dégradation de la qualité microbiologique de l'endoscope pendant la période de stockage. La fonction de séchage est prévue pour compléter, le cas échéant, tout processus de séchage faisant partie du cycle de traitement manuel ou automatique des endoscopes. La présente Norme européenne définit les enceintes de stockage qui soufflent les canaux et les surfaces extérieures des endoscopes avec de l'air. NOTE 1 L'enceinte de stockage est l'un des moyens permettant d'utiliser l'endoscope en toute sécurité pendant une période prolongée à partir de son traitement et d'améliorer sa disponibilité en cas d'urgence. NOTE 2 Le séchage complet d'un endoscope dans un laveur désinfecteur peut nécessiter un temps de cycle prolongé ; l'utilisation d'une enceinte de stockage dotée d'une fonction de séchage peut améliorer le taux d'utilisation des endoscopes. L'enceinte n'est pas prévue pour assurer une fonction de lavage ou de désinfection. La présente Norme européenne n'inclut pas l'utilisation d'autres produits chimiques pour le séchage et le maintien de la qualité des endoscopes pendant le stockage.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.