NormInfo

tutoriels

Publication

Projection thermique - Essai de traction

NF EN 17393

Suivie par la Commission : Corrosion et protection des matériaux métalliques - Revêtements métalliques et inorganiques Origine des travaux : Européenne
    Motif : Nouveau document

Résumé :

Le présent document spécifie la méthode de détermination de la résistance du revêtement et donc de la force d'adhésion au moyen d'un essai de traction. L'essai a pour objectif de déterminer la résistance à la traction du revêtement parallèlement aux couches projetées (normalement dans la direction de la projection) et d'identifier les différences de qualité de la liaison entre particules pouvant être causées par des défauts tels que le délaminage interne au niveau des fissures ou des oxydes entre les particules projetées ou étalées. L'essai de traction convient pour des revêtements obtenus par projection de matériaux métalliques (hors carbures et céramiques) . L'essai de traction ne convient pas pour des revêtements obtenus par fusion au moyen d'alliages auto-fondants. Il s'agit d'un essai d'assurance qualité visant à optimiser le revêtement en identifiant l'influence des paramètres du revêtement et des matériaux pour projection thermique sur la qualité du revêtement. De plus, notamment dans le cas de projection à froid, le revêtement peut être comparé aux caractéristiques de matériaux solides similaires et la qualité du revêtement peut être évaluée. L'essai n'est pas recommandé dans le cas de revêtements dont l'épaisseur est inférieur 500 micron m car cela aboutirait à une dispersion importante des résultats. En raison de la taille de l'éprouvette, l'essai de traction est particulièrement recommandé dans le cas de procédés de revêtement qui utilisent un jet de projection concentré et un point de projection extrêmement précis, comme c'est le cas pour la projection à froid, la projection à la flamme à grande vitesse (HVOF) ou la projection au plasma. La réalisation de l'essai de traction sur les procédés de revêtement qui utilisent un jet de projection large, tels que la projection au pistolet dans une flamme et la projection à l'arc, peut nécessiter l'emploi de mesures spéciales comme l'utilisation d'un masque pour assurer un angle de projection presque vertical.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.