NormInfo

tutoriels

Publication

Aliments pour animaux : méthodes d’échantillonnage et d’analyse - Détermination des hydrocarbures saturés d’huile minérale (MOSH) et des hydrocarbures aromatiques d’huile minérale (MOAH) par analyse CLHP CG-FID en ligne

NF EN 17517

Suivie par la Commission : Aliments des animaux Origine des travaux : Européenne
    Motif : Nouveau document

Résumé:

Le présent document décrit une méthode de détermination des hydrocarbures saturés et aromatiques (de C10 à C50) présents dans les aliments composés pour animaux. La méthode a fait l'objet d'une validation interlaboratoires par une analyse CLHP-CG-FID en ligne ; voir [1], [2] et [3]. La présente méthode n'est pas destinée à être appliquée à d'autres matrices. La méthode peut être employée pour l'analyse des hydrocarbures saturés d'huile minérale (MOSH) et/ou des hydrocarbures aromatiques d'huile minérale (MOAH). La méthode est applicable aux matières premières pour aliments des animaux, notamment les huiles végétales et autres matières riches en matière grasse, aux aliments composés et aux prémélanges. Elle n'est pas applicable aux additifs et aux distillats de désodorisation. Cette méthode n'a pas été conçue pour les matrices encapsulées. Cette méthode a été soumise à essai lors d'une étude interlaboratoires en procédant à l'analyse d'échantillons naturellement contaminés et dopés (prémélange, farine de soja, graines de tournesol, aliments pour volailles, aliments pour porcs, huile végétale) à des teneurs comprises entre 3 mg/kg et 286 mg/kg pour les MOSH et entre 1 mg/kg et 16 mg/kg pour les MOAH. D'après les résultats de l'étude interlaboratoires, il a été démontré que la méthode est adaptée pour les concentrations massiques des MOSH et des MOAH, au-dessus de 10 mg/kg chacune. Toutefois, la méthode n'a pas été entièrement validée lors de l'étude interlaboratoires pour l'échantillon de prémélange en raison des concentrations trop faibles des MOSH et MOAH. La méthode n'a pas non plus été entièrement validée lors de l'étude interlaboratoires pour l'échantillon de graines de tournesol en raison de la concentration trop faible des MOAH. Les conclusions concernant les MOAH se fondent sur quatre combinaisons analytes/matrice, alors que le protocole IUPAC [4] prévoit un minimum de cinq combinaisons. En cas de suspicion d'interférences dues à des sources naturelles, l'origine fossile de la fraction des MOSH et des MOAH peut être vérifiée par un examen du profil par CG-SM. Une autre norme CEN est également disponible dans le cadre de la détermination des MOSH et MOAH dans les huiles et graisses alimentaires : l'EN 16995. Pour plus d'informations, voir [5]. L'Annexe C propose une méthode manuelle alternative pour l'analyse CLHP-CG-FID en ligne qui peut être utilisée en tant que méthode de criblage pour la détermination des MOSH.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.