NormInfo

tutoriels

Publication

Machines pour les matières plastiques et le caoutchouc - Machines de moulage par injection - Prescriptions de sécurité

NF EN 201

Suivie par la Commission : Machines pour plastiques et caoutchouc Origine des travaux : Européenne
    Motif : Révision de document

Résumé :

Le présent document spécifie les prescriptions essentielles de sécurité relatives aux machines de moulage par injection qui sont utilisées pour le moulage des matières plastiques et/ou du caoutchouc. Tous les phénomènes dangereux énumérés à l'Article 4 sont traités dans le présent document. Les machines suivantes sont exclues : - machines dont l'unité de fermeture ne peut être actionnée que par la force de l'opérateur ; - machines de moulage par injection à actionneurs pneumatiques pour les mouvements du plateau ; - machines de moulage par injection verticales sur lesquelles le plateau mobile est entraîné par un axe électrique ; - machines de moulage par soufflage associées à un processus d'injection (EN 422) ; - machines de moulage par réaction (RIM) (EN 1612-1) ; - presses (EN 289) ; - machines de moulage pour articles chaussants couvertes par l'EN 1845. Les prescriptions de sécurité relatives aux interactions entre les machines de moulage par injection et leurs équipements auxiliaires sont spécifiées. La présente norme ne s'applique aux systèmes de bridage magnétique que si : - l'unité de fermeture de la machine de moulage par injection est horizontale; et - l'accès à la zone du moule est empêché par des protecteurs ; et - le système de bridage magnétique est livré par le constructeur de la machine de moulage par injection en même temps que la machine. Le présent document ne contient pas de prescriptions relatives à la conception de systèmes d'aspiration. Le présent document n'est pas applicable aux machines de moulage par injection fabriquées avant sa date de publication comme EN.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.