NormInfo

tutoriels

Publication

Applications ferroviaires - Câbles pour matériel roulant ferroviaire ayant des performances particulières de comportement au feu - Partie 1 : prescriptions générales

NF EN 50382-1

Suivie par la Commission : Câbles électriques d'énergie et de puissance et leurs accessoires Origine des travaux : Européenne
Votre contact : Catherine BELLEC Motif : Révision de document

Résumé :

La présente Partie 1 de la EN 50382 spécifie les prescriptions générales applicables aux câbles donnés dans la EN 50382-2. Elle comporte les prescriptions détaillées pour les matériaux d'isolation et de gainage et autres composants appelés dans les parties séparées. En particulier la EN 50382-1 spécifie celles relatives à la sécurité vis à vis du feu. Ces câbles, basés sur une expérience éprouvée et fiable depuis plusieurs années, sont définis pour des contraintes thermiques occasionnelles provoquant un vieillissement équivalent à celui d'un fonctionnement en régime permanent à une température de l'âme de 120 °C ou 150 °C. Lorsque l'extrapolation des résultats est utilisée pour prédire la durée de vie en service, il est recommandé de la confirmer avec le câblier et il est recommandé de baser le mode de défaillance approprié au type de matériau ou au câble. La température maximale de court-circuit, basée sur une durée de 5 s, est de 350 °C pour le silicone. Bien que les matériaux d'isolation et de gainage spécifiés dans la présente norme soient thermiquement capables de fonctionner à 150 °C, la température de fonctionnement est limitée à 120 °C lorsque les âmes sont étamées et pour les mêmes raisons techniques, la température maximale de court-circuit est limitée à 250 °C pour les âmes étamées. Le choix de la gaine peut aussi limiter la température de fonctionnement à 120 °C. La présente Partie 1 devra être utilisée conjointement avec les parties particulières de la EN 50382-2.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.