NormInfo

tutoriels

Publication

Essais d'environnement - Partie 2-31 : essais - Essai Ec : choc lié à des manutentions brutales, essai destiné en premier lieu aux matériels

NF EN 60068-2-31

Suivie par la Commission : Conditions d'environnement, classification et méthodes d'essais Origine des travaux : Européenne
Votre contact : Arnaud LANGLE Motif : Révision de document

Résumé :

Cette partie de la CEI 60068 consiste en une procédure d'essai pour la simulation des effets de chocs liés à des manutentions brutales, principalement pour les spécimens tels que des matériels, des effets des coups, des heurts et des chutes qui peuvent être reçus au cours de réparations ou de manutentions brutales durant leur fonctionnement. Cette méthode ne simule pas les effets d'impacts reçus pendant le transport sans arrimage. Lorsqu'il est prévu d'évaluer les effets du transport sans arrimage il convient d'utiliser l'essai Ee: de rebondissement. Cette méthode ne simule donc pas les effets de chocs appliqués aux équipements installés. Lorsque il est prévu d'évaluer cet effet, se référer à l'essai Ea: de chocs. Il convient que cet essai ne soit normalement spécifié que pour les matériels susceptibles d'être ainsi manipulés, par exemple ceux dont la taille et la masse sont moyennes ou petites, et n'être appliqué qu'aux faces ou coins qui risquent de subir un tel traitement. En général, on peut considérer qu'un matériel qui est fréquemment manipulé et entretenu (par exemple, les matériels de servitude et les unités de rechange) court un tel risque, alors que l'on considérera qu'un matériel qui fait partie intégrante d'une installation fixe ne court normalement pas ce risque et n'a pas besoin d'être soumis à cet essai. Cet essai peut ne pas être applicable aux matériels fragiles et non protégés dont la forme est irrégulière (par exemple un radar frontal d'avion) qui, lorsqu'ils sont retirés de l'installation fixe, sont généralement placés dans un berceau ou un cadre de manutention. Il peut toutefois être applicable à ces matériels lorsqu'ils sont dans leur emballage de transport, ou dans leur berceau ou cadre de manutention. Pour les matériels qui ne tiennent dressés que sur une face (par exemple la base normale), on n'exécute généralement l'essai que sur cette seule face. On exécute les essais de chocs en fixant le spécimen à la machine d'essai.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.