NormInfo

tutoriels

Publication

Amplificateurs optiques - Méthodes d'essai - Partie 11-2 : paramètre de dispersion en mode de polarisation - Méthode d'analyse par la sphère de Poincaré

NF EN 61290-11-2

Suivie par la Commission : Fibronique (fibres, câbles, composants d'interconnexion, composants passifs, systèmes et composants actifs) Origine des travaux : Internationale
    Motif : Revision de norme

Résumé :

La présente partie de la IEC 61290 s'applique à tous les amplificateurs optiques (AO) disponibles sur le marché, y compris les amplificateurs à fibres optiques (OFA) à fibres actives et les amplificateurs optiques à semi-conducteurs (SOA) qui utilisent un dispositif semi-conducteur pour le gain. La dispersion en mode de polarisation (PMD) provoque l'extension d'une impulsion optique dans le domaine temporel. Cette dispersion pourrait affecter la performance d'un système de télécommunications. L'effet peut être lié à une différence dans la vitesse de groupe et des temps d'arrivée correspondants de différents composants de polarisation du signal. Pour une source à bande étroite, l'effet peut être lié à une variation du retard de groupe (DGD) entre les couples d'états principaux orthogonaux de polarisation (PSP). Cette méthode d'essai décrit une procédure pour mesurer la PMD des AO. Le résultat de la mesure à deux longueurs d'onde voisines est obtenu à partir de la mesure des paramètres de Stokes normalisés. Le rapport technique IEC 61292-5 fournit le principe mathématique ainsi qu'un exemple de calcul de la méthode d'analyse par la sphère de Poincaré (PSA) pour calculer la PMD. La méthode décrite ici s'est avérée être indépendante du gain dépendant de la polarisation (PDG) et des pertes de la polarisation (PDL) jusqu'à approximativement 1 dB. Bien que la PSA soit en pratique applicable aux AO non pompés (autrement dit, non alimentés), la technique PSA de cette norme ne s'applique qu'aux AO pompés (autrement dit, alimentés).

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.