NormInfo

tutoriels

Publication

Acoustique et vibrations - Mesurage en laboratoire des propriétés de transfert vibro-acoustique des éléments élastiques - Partie 4 : raideur dynamique en translation des éléments autres que les supports élastiques

NF EN ISO 10846-4

Suivie par la Commission : Acoustique - Sources fixes, mesurage et déclaration du bruit Origine des travaux : Internationale
Votre contact : Paula CASTILLO Motif : Nouvelle norme

Résumé :

La présente norme spécifie deux méthodes pour déterminer la raideur de transfert dynamique en translation des éléments élastiques autres que les supports élastiques. Les soufflets élastiques, les accouplements d'arbres, les câbles d'alimentation, les tuyaux flexibles et les étriers de suspension sont des exemples de ce type d'éléments. Les éléments contenant des liquides, tels que l'huile ou l'eau, ne sont pas pris en compte. Les méthodes sont applicables aux éléments élastiques comportant des brides plates ou des interfaces à bride simple. Les brides n'ont pas besoin d'être parallèles. Les éléments élastiques sont ceux qui servent à réduire la transmission de vibrations de fréquence audible (bruit solidien, 20 Hz à 20 kHz) à une structure susceptible, par exemple, de rayonner un bruit indésirable (bruit aérien, propagé par l'eau ou autre), et la transmission de vibrations à basse fréquence (1 Hz à 80 Hz en général) susceptibles, par exemple, d'agir sur les individus ou d'endommager les structures de toutes dimensions lorsque la vibration est trop importante. Dans la pratique, les dimensions du ou des bancs d'essai disponibles déterminent les restrictions d'emploi d'éléments élastiques très petits et très grands. Les mesurages des translations normales et transversales applicables aux brides ou aux interfaces des colliers de serrage sont traités dans la présente norme. La méthode directe peut être appliquée dans le domaine des fréquences de 1 Hz jusqu'à une fréquence normalement déterminées par la fréquence inférieure de résonance du châssis du dispositif d'essai (en moyenne 300 Hz pour les bancs d'essai avec des dimensions de l'ordre de 1 m). La méthode indirecte couvre le domaine de fréquences qui est déterminé par le dispositif d'essai et l'isolateur soumis à l'essai. Ce domaine est normalement de fréquence inférieure comprise entre 20 Hz et 50 Hz et de fréquence supérieure comprise entre 2 kHz et 5 kHz.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.