NormInfo

tutoriels

Publication

Reconnaissance et essais géotechniques - Essais de laboratoire sur les sols - Partie 6 : essai de pénétration de cône

NF EN ISO 17892-6

Suivie par la Commission : Reconnaissance et essais géotechniques Origine des travaux : Européenne
    Motif : Révision de document

Résumé :

La présente Norme internationale spécifie une méthode d'estimation de la résistance au cisaillement non drainé d'éprouvettes de sols fins remaniés ou non remaniés à l'aide de l'essai de pénétration de cône. La présente Norme internationale est applicable à l'estimation de laboratoire de la résistance au cisaillement non drainé d'une éprouvette d'essai de sol dans le domaine d'application de la reconnaissance géotechnique. Lors de l'essai de pénétration de cône, un cône est lâché, extrémité vers le bas, sur une éprouvette de sol afin de mesurer sa profondeur de pénétration dans le sol. Les valeurs de profondeur de pénétration sont utilisées pour évaluer la résistance au cisaillement non drainé. L'essai de pénétration de cône produit un cisaillement complexe dans l'éprouvette d'essai et ne simule pas une compression verticale ni un essai de cisaillement horizontal. Dans le cas d'éprouvettes d'essai de sol non remanié, les résultats dépendent de la qualité des éprouvettes. De plus, le degré de saturation de l'éprouvette d'essai peut ne pas être identique au sol sur site, ce qui donne un résultat différent. L'essai étant réalisé sur une petite éprouvette de laboratoire, le résultat peut différer de celui des essais en laboratoire sur de plus grandes éprouvettes. En outre, l'éprouvette d'essai peut ne pas être totalement représentative du sol dans son état naturel sur le terrain. Elle peut par exemple ne pas posséder de fissures présentes sur site à un plus grand espacement qu'à l'échelle de l'éprouvette. Pour les raisons susmentionnées, il convient de considérer l'essai comme une estimation et non comme une mesure exacte de la résistance au cisaillement non drainé. Le rapport entre la résistance au cisaillement remanié et la résistance au cisaillement non remanié peut être utilisé pour estimer la sensibilité d'une éprouvette de sol. Variable en fonction du temps, la mesure de la résistance au cisaillement peut être utilisée pour évaluer la restructuration thixotropique de la résistance d'une éprouvette de sol remanié. NOTE Le présent document satisfait aux exigences de l'essai de référence de résistance sur les sols pour la reconnaissance et les essais géotechniques conformément à l'EN 1997-1 et à l'EN 1997-2.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.