NormInfo

tutoriels

Publication

Reconnaissance et essais géotechniques - Essais en place - Partie 2 : essai de pénétration dynamique

NF EN ISO 22476-2

Suivie par la Commission : Reconnaissance et essais géotechniques Origine des travaux : Européenne
    Motif : Révision de document

Résumé :

Le présent document spécifie les exigences pour les reconnaissances indirectes du terrain par essais de péné- tration dynamique dans le domaine des reconnaissances géotechniques conformes à EN 1997-1 et EN 1997-2. Le présent document concerne la détermination in situ de la résistance des sols et des roches tendres à la péné- tration dynamique d'une pointe conique. La pointe est battue au moyen d'un mouton de masse donnée tombant d'une hauteur donnée. La résistance à la pénétration est caractérisée par le nombre de coups nécessaires pour enfoncer la pointe conique à une profondeur fixée. Le nombre de coups, lors d'un battage de manière continue, est noté en fonction de la profondeur atteinte par la pointe, mais aucun échantillon n'est prélevé. Quatre procédures couvrent un large éventail d'énergie spécifique de battage par coup : essai au pénétromètre dynamique léger (DPL) : Essai effectué avec la masse la plus faible de la gamme des pénétromètres dynamiques ; essai au pénétromètre dynamique moyen (DPM) : Essai effectué avec la masse moyenne de la gamme des pénétromètres dynamiques ; essai au pénétromètre dynamique lourd (DPH) : Essai effectué avec la masse moyenne à très lourde de la gamme des pénétromètres dynamiques ; essai au pénétromètre dynamique ultra lourd (DPSH) : Essai effectué avec la masse la plus élevée de la gamme des pénétromètres dynamiques. Les résultats des essais du présent document conviennent particulièrement à la détermination qualitative d'un profil de terrain, couplée à des investigations directes (par exemple au prélèvement d'échantillons selon prEN ISO 22475-1) ou comme comparaison relative à d'autres essais in situ. Ils peuvent également être utilisés pour déterminer des propriétés de résistance et de déformation des sols généralement sans cohésion, mais aussi des sols fins, et ce par des corrélations appropriées. Les résultats peuvent être également utilisés pour déterminer la profondeur des couches de terrain très denses, par exemple pour déterminer la longueur des pieux portant en pointe et pour détecter des terrains très lâches, remblayés présentant des cavités, ou des vides comblés.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.