NormInfo

tutoriels

Publication

Peintures et vernis - Essai de quadrillage

NF EN ISO 2409

Suivie par la Commission : Revêtements organiques - Peintures et vernis Origine des travaux : Internationale
    Motif : Revision de norme

Résumé :

Le présent document spécifie une méthode d'essai pour l'évaluation de la résistance des revêtements de peinture et des vernis (y compris les colorants pour bois) à être séparés de leurs subjectiles lorsqu'on pratique dans le revêtement un quadrillage par incisions jusqu'au subjectile. La propriété déterminée par cette méthode empirique dépend, entre autres, de l'adhérence de la couche soit à la couche précédente, soit au subjectile. Cependant, cette méthode n'est pas un moyen de mesurer l'adhérence. NOTE 1 Lorsqu'une mesure de l'adhérence est nécessaire, voir la méthode décrite dans l'ISO 4624. NOTE 2 Bien que cet essai soit avant tout un essai de laboratoire, il peut également être réalisé in situ. La méthode décrite peut être utilisée soit comme essai "tout ou rien" soit, le cas échéant, comme essai en vue d'une classification en six classes. Lorsqu'il est appliqué à un système multicouche, le mode opératoire permet également d'évaluer la résistance des couches individuelles du revêtement à se séparer les unes des autres. L'essai peut être réalisé sur des objets finis et/ou sur des éprouvettes spécialement préparées. Bien que la méthode soit applicable à des peintures sur subjectiles durs (par exemple en métal) ou tendres (par exemple bois et plâtre) , on utilise un mode opératoire différent selon les subjectiles (voir Article 8) . La méthode ne convient ni aux revêtements dont l'épaisseur totale est supérieure à 250 micron m, ni aux revêtements texturés. NOTE 3 La méthode donne des résultats trop dispersés lorsqu'elle est appliquée à des revêtements conçus pour donner une surface rugueuse (voir également l'ISO 16276-2) .

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.