NormInfo

tutoriels

Publication

Émaux vitrifiés - Essai à basse tension pour la détection et la localisation des défauts - Partie 1 : essai avec tampon pour les surfaces non profilées

NF EN ISO 8289-1

Suivie par la Commission : Corrosion et protection des matériaux métalliques - Revêtements métalliques et inorganiques Origine des travaux : Internationale
    Motif : Nouvelle norme

Résumé :

Domaine d'application Le présent document spécifie deux essais à basse tension permettant de détecter et de localiser les défauts s'étendant jusqu'au métal de base sur les revêtements en émail vitrifié. La méthode A (électrique) s'applique à la détection rapide et la détermination de la localisation globale des défauts. La méthode B (optique) , basée sur des effets de couleur, s'applique à la détection plus sensible des défauts et à leur localisation exacte. Les deux méthodes sont généralement appliquées aux surfaces planes. Pour des formes plus complexes telles que les surfaces ondulées et/ou présentant des sinuosités, l'ISO 8289-2 s'applique. NOTE 1 Le choix de la méthode d'essai appropriée est essentiel pour distinguer les zones de conductivité accrue détectées par la méthode B, des pores effectifs qui s'étendent jusqu'au métal de base, lesquels peuvent être détectés par les deux méthodes. NOTE 2 L'essai à basse tension est une méthode d'essai non destructif permettant la détection des défauts et n'a donc rien à voir avec l'essai à haute tension spécifié dans l'ISO 2746. Il n'est par conséquent pas possible de comparer les résultats des essais des deux méthodes.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, ...).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents, un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L'information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.