NormInfo

tutoriels

Publication

Lignes directrices pour l’analyse des gaz et des vapeurs dans les effluents du feu par spectroscopie infrarouge à transformée de Fourier (IRTF)

NF ISO 19702

Suivie par la Commission : Coordination sécurité au feu Origine des travaux : Internationale
    Motif : Revision de norme

Résumé :

1 La présente Norme internationale spécifie des exigences et formule des recommandations relatives aux systèmes de prélèvement à utiliser pour les essais au feu à petite et moyenne échelle, à la sélection des paramètres et l'utilisation de l'instrument IRTF lui-même, ainsi qu'à la collecte et l'utilisation des spectres d'étalonnage. Les méthodes sont principalement destinées à mesurer les concentrations des espèces chimiques présentes dans les effluents du feu et peuvent être utilisées pour: a) fournir des données à utiliser dans l'évaluation de la toxicité de la réaction de combustion sans faire appel à des études biologiques, b) calculer les données de rendement dans les études de caractérisation du feu, c) fournir des données à utiliser dans la modélisation mathématique du risque que présente l'effluent du feu en caractérisant sa composition générée par des modèles de feu physiques, d) caractériser la composition des effluents des modèles physiques à petite échelle et des feux à plus grande échelle à des fins comparatives, e) aider à la validation des modèles de feu numériques, f) fixer les conditions d'exposition dans les études biologiques, si nécessaire, g) surveiller les études biologiques lorsqu'elles sont utilisées, et h) aider à l'interprétation des études biologiques, le cas échéant. La présente Norme internationale spécifie des principes d'échantillonnage et des méthodes pour l'analyse individuelle, dans les effluents du feu, des fractions volumiques dans l'air du monoxyde de carbone (CO), du dioxyde de carbone (CO2), du cyanure d'hydrogène (HCN), du chlorure d'hydrogène (HCl), du bromure d'hydrogène (HBr), du monoxyde d'azote (NO), du dioxyde d'azote (NO2) et de l'acroléine (CH2CHCHO). Dans les cas les plus courants, un instrument IRTF peut mesurer une large plage de concentrations. En général, cette plage varie de quelques micron l/l à plusieurs milliers de micron l/l pour HCl, HBr, HF, SO2, NOx, HCN et jusqu'à quelques pour-cent pour CO, CO2 et H2O. Cette liste est uniquement donnée à titre indicatif et de nombreuses autres espèces pourraient être ajoutées.[ 27 ] Bien qu'elle ne soit pas spécifiquement définie dans la présente Norme internationale car elle n'avait pas été spécifiquement étudiée dans le cadre du projet SAFIR,[ 18 ] la méthode présentée convient également à l'analyse d'autres espèces gazeuses, y compris le fluorure d'hydrogène (HF) et le dioxyde de soufre (SO2), en utilisant des méthodes d'échantillonnage adaptées. Des méthodes d'étalonnage sont données dans la présente Norme internationale, ainsi que des lignes directrices sur les opérations de nettoyage recommandées, l'entretien, les contrôles et modes opératoires à effectuer sur l'instrument IRTF et les systèmes de prélèvement qui sont jugés essentiels pour maintenir l'instrument dans un état d'utilisation adapté à l'analyse des effluents du feu. L'échantillonnage est jugé comme faisant partie intégrante de la méthodologie de mesure IRTF complète et des recommandations sont faites pour la conception, l'entretien et l'utilisation de systèmes adaptés. La conformité à la présente Norme internationale signifie que: - Le mode opératoire d'échantillonnage utilisé est en conformité avec les "meilleures pratiques" actuelles reconnues à l'échelle internationale pour les applications décrites. - Le mode opératoire analytique a été exécuté en respectant les restrictions imposées par la nature de l'atmosphère des effluents du feu et les limites de la méthodologie ITRF elle-même. La présente Norme internationale fournit uniquement des recommandations pour l'échantillonnage et l'analyse des effluents du feu, basées sur les meilleures pratiques déterminées à partir d'une grande diversité d'études d'essai au feu normalisées et ad hoc, à petite et grande échelle. La présente norme peut ne pas être entièrement applicable dans des méthodes d'essai au feu publiées spécifiques où l'IRTF peut être spécifiée comme une exigence pour l'échantillonnage et l'ana

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.