NormInfo

tutoriels

Publication

Air des lieux de travail - Détermination des acides inorganiques par chromatographie ionique - Partie 1 : acides non volatils (acide sulfurique et acide phosphorique)

NF ISO 21438-1

Suivie par la Commission : Evaluation de l'exposition aux agents chimiques et biologiques sur le lieu de travail Origine des travaux : Internationale
Votre contact : Elisabeth BARZYKOWSKI Motif : Nouvelle norme

Résumé :

La présente partie de l'ISO 21438 spécifie une méthode de détermination de la concentration en masse pondérée en temps de l'acide sulfurique et de l'acide phosphorique dans l'air des lieux de travail par chromatographie ionique. La méthode s'applique à l'échantillonnage individuel de la fraction inhalable des particules en suspension dans l'air, telle que définie dans l'ISO 7708 ainsi qu'à l'échantillonnage à point fixe. Cette méthode d'analyse s'applique pour la détermination des concentrations en masse comprises entre 0,005 mg et 2,0 mg d'acide sulfurique et d'acide phosphorique par échantillon, sans dilution préalable. La gamme de concentrations d'acide sulfurique et d'acide phosphorique dans l'air pour laquelle cette méthode de mesurage s'applique est déterminée par la méthode d'échantillonnage choisie par l'utilisateur. Pour un échantillon d'air de 1 m3 de volume, le domaine de travail est compris entre 0,005 mg m exposant -3 et 2,0 mg m exposant -3. La méthode ne s'applique pas à la détermination du trioxyde de soufre (anhydride sulfurique). Le mode opératoire ne permet pas de distinguer les acides et leurs sels correspondants s'ils sont tous présents dans l'air. Le mode opératoire ne permet pas de distinguer l'acide phosphorique et le pentoxyde de diphosphore (anhydride phosphorique) s'ils sont présents dans l'air.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.