NormInfo

tutoriels

Publication

Codes pour la représentation des noms de langues - Partie 3 : code alpha-3 pour un traitement exhaustif des langues

NF ISO 639-3

Suivie par la Commission : Terminologie principes et coordination Origine des travaux : Internationale
Votre contact : Samantha GAGNON MARTINEZ Motif : Nouvelle norme

Résumé :

La présente partie de l'ISO 639 fournit un code, publié par l'Agence d'enregistrement de l'ISO 639-3, composé de codets de langue formés avec des indicatifs de langue à trois lettres pour la représentation des langues. Les indicatifs de langue de la présente partie de l'ISO 639 ont été conçus pour être utilisés dans une large gamme d'applications, en particulier dans les systèmes informatiques, lorsqu'il y a un besoin potentiel de prise en charge du grand nombre de langues dont l'existence est connue. Alors que l'ISO 639-1 et l'ISO 639-2 se focalisent sur les grandes langues du monde les plus fréquemment représentées dans le corpus de la littérature mondiale, la présente partie de l'ISO 639 vise à fournir une énumération de langues la plus complète possible, y compris les langues vivantes, les langues mortes, les langues anciennes et les langues construites artificiellement, qu'elles soient majeures ou mineures, écrites ou orales. Par conséquent, la présente partie de l'ISO 639 traite d'un très grand nombre de langues moins connues. Les langages créés pour être exclusivement utilisés dans des machines, comme les langages de programmation, ainsi que les langues reconstituées ne sont pas inclus dans le présent code. La connaissance des langues du monde à un moment donné n'est jamais complète ou parfaite. Des indicatifs de langue additionnels peuvent être créés lorsqu'il devient apparent qu'une variété linguistique jugée distincte d'autres langues existe, conformément aux définitions indiquées dans l'Article 3 et à leur élaboration indiquée dans l'Article 4. En outre, la dénotation d'indicatifs existants peut être révisée ou les indicatifs peuvent devenir obsolètes lorsqu'il est évident qu'ils ne reflètent pas de façon précise les distinctions linguistiques réelles. En cas de modifications, on fera montre d'un grand soin afin de réduire les effets défavorables sur les usages existants de leur mise en oeuvre.

Voir plus Voir moins

Informations complémentaires :
  • Les normes sont élaborées par des commissions de normalisation, gérées par AFNOR et les Bureaux de normalisation des professions, qui rassemblent des représentants de toutes les parties intéressées (producteurs, utilisateurs, pouvoirs publics, associations, centres techniques, …).

    En vue d'améliorer la qualité de ces documents,un dispositif de retour d'expérience a été mis en place auprès des utilisateurs. L’information recueillie permettra en particulier d'apprécier la nécessité de modifier le document publié.

    Afin d'adapter au mieux son contenu à vos attentes, AFNOR vous invite à répondre à ce questionnaire.